collection de jour de M.....

Publié le par Hisako

Dur dur journée!

Et encore une .Je fais une collection de journée éprouvantes.A force je me mémérise .Hier gros dodo des 21h 30. Cet aprem petite sieste. Manque plus que mes charantaises et mon tricot..(C'est méchant, j'aodore tricoter même si je suis la spécialiste des écharpes trouées)

Je suis sérieusement en train de me poser des questions sur ma résistance face à la souffrance humaine. Je me suis littérallement effondrée dans la voiture ce midi.Pourtant je suis pas du genre à pleurer souvent.

L'histoire qui m'a chamboullée c'est pas la fin du monde .Un gamin fouttu dehors par sa tante qui ne veut plus l'assumer. Lui qui est venu au lycée sans savoir que son sort était réglé par des adultes qui ont fait au mieux pour sa tante et pas forcement pour lui. De voir ce grand garcon ne pas comprendre ce qui se passait pour lui  et ravaler ses larmes. Ce soir je suis écouerée une fois de plus du comportement des parents ici . C'est quoi ca ?!! je lui ai tapoter le bras et je suis partie mais je crois que pour un long moment je vais porter son sourire plein de tristesse avec moi.

Et puis si j'ai craqué aujourd'hui c'est parce que en plus d'hier j'ai entamé ma journée sur une autre histoire de chaumière.Un jeune homme s'est présenté pour une violente douleur à l'estomac. L'infirmière a de l'expérience. Ici les mots ne peuvent pas être dit alors ils sont traduis physiquement. Elle a regardé vitesse grand V et furtivement la fréquence de ses visites.Elle a ensuite déclenché le plan tirage des vers du nez.

C'est tout un art . "tu as souvent mal a l'estomac à ce que je vois"

Grand silence de l'élève et hochement de tête

"Tu sais c'est souvent lié au stress.Il faut que tu te détende" "tu es stressé"

"élève : "oui un peu "

inf " qu'est ce qui t'inquiète"

élève baisse la tête"

au moins 3 mins de silence

Encouragements de l'infirmière

" c'est mon grand père."

Son grand père est mourrant.Il ne veux pas savoir où il en est  donc il se torture les méninges.L'infirmière lui explique qu'il doit en parler avec sa mère que ca le soulagera.

Voila mon royaume.Celui du silence des non dits et de la misère sociale et affective.Moi qui vient de Province  et qui suis d'un milieu favorisé, je découvre tout un monde bien loin de TF1.

Bon je stop ma  thérapie de groupe. Désolée si je fais très cliché . Mais je en cont^role pas mon petit coeur tout mou.

Publié dans IFSI

Commenter cet article