profession cracra?

Publié le par Hisako

Profession pipi caca?

Vous avez le nez sensible? Vous avez l'âme chaste  le verbe haut placé.Aïe aïe Aïe,  la profession va être dure pour vous.

Et oui  une grosse partie de la profession  concerne le nursing n'en déplaise à certains.Les actions que nous devons entreprendre  sont très terre à terre.

Ce n'est pas partout que l'on a des cours axéexclusivement sur le transit , les incontinences.  Et oui vous devrez faire les changes de protections , les toilettes, les lavements. Certaines de la promo sont tombées de haut  en apprenant que non ce n'était pas le domaine exclusif  des aides soignantes.Celles qui sont déjà étudiantes et sont déjà allées plusieurs fois en stage savent mieux que moi de quoi je parle.

Il vaut mieux ne pas avoir peur des mots pour expliquer les maux des patients. C'est " tabou "dans la société surtout dans la bouche d'une fille . Mais l'on est pas obligéde tabler de suite dans les mots crus. Simplement , il faut être à l'aise avec ça. Et je suis pas encore totalement  dans cet état d'esprit.Bon après 4 heures de cours sur ce thème j'ai un peu l'impression d'être retombée en enfance en pleine phase anale. En fait je suis maintenant vraiment au coeur de la problématique humaine, ce qui fait que cette profession n'attire pas dans une société aseptisée.

 

Publié dans vie perso

Commenter cet article

Hisako 11/12/2006 19:16

Pour moi le nursing n'est pas vraiment un problème du moment que  le petit grain du role propre de  l'infirmière est là.Cela peut permettre  d'évaluer  l'autonomie....Et d'avoir encore le temps d'avoir du relationnel avec le patient. Comme vous l'exprimer bien mieux que moi  le nursing est économiquement rentable.L'état est satisfait main d'oeuvre qualifiée qui peut remplir le role d'infirmière et d'as à la fois le rêve quoi.
Ne parlons meme pas des glissements de taches c le sujet de mon prochain article
 

le toubib 11/12/2006 10:35

Bonjour,
en France, nous avons un énorme problème de répartition de tâche. Les IDE ont un très haut niveau, pour se retrouver à faire du nursing, qui devrait être du domaine exclusif des ASH : délirant et coûteux.
En libéral, le nursing est le fond de roulement de beaucoup de cabinet d'IDE, les syndicats infirmiers ne veulent donc pas le lâcher, avec création d'un statut AS libérale.
Ce qui induit que les soins techniques sont eux forts mal payés, et pas du tout à leur niveau réel.
C'est un joli cercle vicieux, qui va vite devenir catastrophique en libéral avec le vieillissement de la population.