1 ère journée en gériatrie

Publié le par Hisako

De retour après des problèmes de connection.

Ma première journée a mal commencé.

Je suis arrivée très en avance.J'ai poiroté dehors. Je me suis pointée à 9h -10.

Je me suis fais engueuler pour avoir sonné.Et oui le panneau sonnez avant  d'entrer ne s'applique pas aux ESI. Je ravale ma mauvaise humeur. JE me fais trimballer dans un dédale de couloir.Je me sens co... à force de répéter à tour de bras bonjour je suis "....." étudiante en soins infirmier.Le personnel s'en fou comme de l'an 50.

On me présente à l'infirmière.

Elle me demande de l'attendre à l'accueil.Elle est très occupée à distribuer les médicaments.

Je retrouve mon chemin toute seule et m'assois à l'accueil. Au bout de 10 minutes je trouve l'horloge fascinante.Je suis hypnotisée.Je commence à somnoler.Je préfère ça plutôt que de pleurer.

L'infirmière arrive il est 9 heure 20.J'ai la rage de m'être pointée si tôt.L'horaire ou je suis arrivée les arrange pas. ( comme si j'avais pu le deviner) ou elle n'étaient pas au courant.

Elle me fait descendre au sous sol et m'explique que  ici c'est le niveau un. Parce que les personnes âgée prendraient trop ça pour une tombe. C'est drôle parce que moi je voudrais bien disparaître là.J'ai sincèrement l'impression que l'on me  creuse ma tombe minute après minute.

Je me retrouve dans un vestiaire mais aucun  n'est de libre.Je vais devoir me changer sur une chaise.

Quand ca va mal , ça va mal.

Je remonte c'est la pause de toutes les équipes. Dommage qu'il n'y ait que du café.Pour la première fois de ma vie je n'aurais pas dit non à un petit coup de gniole à 9 heure et quelque du mat.

On me dit de suivre une Aide soignante. Je suis tellement terrorisée que je suis bêtement.Je la retrouve à la salle de bain.

J'ai un choc.Une pauvre vielle chose est assise en chaise de bain.Elle est toute recoquevillée, et ne semble pas apprécier la douche.L'As la manipule comme si de rien.Elle est douce mais il faut faire vite. J'ai peur de la casser tellement elle à l'air fragile.

J'ai honte de dire que j'ai eu pitié d'elle.Mais c'est sincèrement ce que j'ai ressenti.

J'observe l'AS. Je me sens plus à l'aise. On continue à donner des douches.

Midi j'aide les résidents à s'installer. Et j'aide  les résidents dépendants à manger.

Drôle de moment que la première fois qu'une personne âgée vous dit "Ta gueule" , se bave dessus.... et d'autre moments idylliques.

J'assiste aux transmissions.

L'après midi , j'aide au change des protections. et les installe pour gouter.

Cette première journée est finallement finie.

J'ai passé cette prmière journée comme un robot.

Publié dans stages

Commenter cet article